L'Herbu

L'Herbu

Le blog d'Alain Dubois, Saturnin Pojarski et Augustin Lunier

Donald Duck, Ronald MacDonald et Donald Trump

Donald Duck, Ronald MacDonald et Donald Trump

__________

 

La période actuelle est celle d'une forte radicalisation de la lutte des classes. De même que la catastrophique victoire de Donald Trump le canard aurait pu être évitée si Bernie Sanders avait gagné les primaires du parti démocrate, la seule manière d'éviter un deuxième tour Sarkozy-Le Pen en 2017 serait que tous les citoyens conscients abandonnent le PS et se regroupent derrière Mélenchon.

__________

 

 

Nous assistons actuellement à une forte radicalisation de la lutte des classes à l'échelle mondiale. Dans de telles périodes, ceux qui adoptent une attitude conciliante vis à vis de l'ennemi, pour ne pas le "fâcher", préparent des défaites considérables. Cela relève de ce qu'on peut appeler l' "esprit de Munich".

Michael Moore est un des rares qui a compris ce qui vient de se passer aux Etats-Unis:

http://www.lemonde.fr//big-browser/article/2016/11/09/le-brexit-americain-predit-par-michael-moore_5028458_4832693.html

Sa première proposition a le mérite de la clarté: liquider le parti démocrate, les sondeurs et les journalistes en poste. Elle est facilement adaptable à la France, en remplaçant "démocrate" par "socialiste".

Ce qui est affolant c'est qu'après tous les "aah" et les "ooh", comme après le Brexit, les appareils socialistes en France (démocrates aux USA, labour en Angleterre, etc.) vont continuer exactement comme avant. Il suffit pour s'en convaincre d'écouter les propos consternants de ces abrutis de responsables politiques qui nous disent que le rempart pour éviter un scénario similaire en France serait... de soutenir le PS - alors que ce sont eux et leurs amis qui sont justement la cause du mal. C'est à pleurer.

La catastrophe aurait pu être évitée, et retournée en son contraire, si Bernie Sanders avait remporté la primaire démocrate, mais l'appareil démocrate a veillé à ce que ce ne soit pas le cas. La seule voie pour éviter un scénario similaire en France et un deuxième tour Sarkozy-Le Pen en 2017 serait que tous les citoyens conscients, honnêtes et pensant à leur avenir et à celui de leurs enfants se regroupent au premier tour derrière Mélenchon, malgré tous les obstacles que ne vont pas manquer de multiplier contre cette candidature les appareils (du PS, du PCF, des Verts, des frondeurs, des groupuscules d' "extrême-gauche", etc.), les journalistes, les sondeurs et les "bons esprits" qui ne manqueront pas de relever les "défauts" de celui-ci (car, comme tout le monde le sait, les autres politiciens sont parfaits). Tout le reste est bavardage et préparation du Munich des années 2010.

Pour finir sur une note plus humoristique, il reste ce qu'on ne peut pas dire car ce n'est pas "politiquement correct", ce qui relève de la force de l'inconscient et de la symbolique implicite des mots sur la pensée, les opinions et les actions des gens, surtout en période de désarroi total où nul ne sait plus à quoi se raccrocher. Jean-Marie Le Pen avait dit une fois que les français votaient pour Ségolène parce qu'elle s'appelle "Royal" et que les français onr toujours la nostalgie des rois. C'est débile bien-sûr, mais qui peut jurer qu'il n'y a pas une once de vérité dans cette provocation? Aujourd'hui, qui pourrait exclure qu'une petite partie de la "sympathie" (si l'on peut dire) dont a bénéficié Trump vienne de son prénom Donald, qui est celui du canard emblématique de Walt Disney et le nom de la chaîne de fast food préférée des américains?

Alain Dubois

10 novembre 2016

 

Publication originale:

https://blogs.mediapart.fr/alaindubois/blog/101116/donald-duck-ronald-macdonald-et-donald-trump

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

__________

 

Mots clés : Brexit. Donald Trump. Humour. Insoumis. Jean-Luc Mélenchon. Lutte des classes. Parti Socialiste. !

__________

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article