L'Herbu

L'Herbu

Le blog d'Alain Dubois, Saturnin Pojarski et Augustin Lunier

Jorge Luis Borges: Sur la classification des animaux

Jorge Luis Borges (1899-1986)

Jorge Luis Borges (1899-1986)

__________

Question: A votre avis, qu'est-ce qui cloche dans la classification ci-dessous?

Vous pouvez répondre ci-dessous dans 'Commentaires'.

Ramassage des copies et correction dans une semaine.

Alain Dubois, 7 novembre 2018.

__________

 

"Ces catégories ambiguës, superfétatoires, déficientes rappellent celles que le docteur Franz Kuhn attribue à certaine encyclopédie chinoise intitulée Le marché céleste des connaissances bénévoles. Dans les pages lointaines de ce livre, il est écrit que les animaux se divisent en a) appartenant à l'Empereur, b) embaumés, c) apprivoisés, d) cochons de lait, e) sirènes, f) fabuleux, g) chiens en liberté, h) inclus dans la présente classification, i) qui s'agitent comme des fous, j) innombrables, k) dessinés avec un très fin pinceau de poils de chameau, l) et caetera, m) qui viennent de casser la cruche, n) qui de loin semblent des mouches."

 

Jorge Luis Borges, "La langue analytique de John Wilkins", in: Autres inquisitions, 1952.

Traduction Paul Bénichou, Sylvia Bénichou-Roubaud, Jean-Pierre Bernès et Roger Caillois, 1957.

Paris, Gallimard, La Pléiade, Oeuvres complètes, I, p. 749.

 

 

__________

Cette charmante classification est inacceptable en science pour trois raisons au moins:

(1) Elle ne respecte pas l'exigence de hiérarchisation des critères de toute classification rationnelle. Cette exigence serait respectée si la classification débutait par exemple par une dichotomie entre (A) animaux inclus dans la présente classification et (B) animaux non-inclus dans la présente classification, puis si (A) comportait deux sous-catégories, (A1) appartenant à l'Empereur et (A2) n'appartenant pas à l'Empereur, et ainsi de suite. Mais le problème est alors de bien choisir la hiérarchie et de commencer par les catégories les plus générales ou inclusives - les plus informatives, et ainsi de suite.

(2) Elle ne respecte pas l'exigence de relations d'homologie entre critères/caractères employés pour les dichotomies ou polytomies reconnues par la classification: fabuleux devrait s'opposer à réels mais pas à apprivoisés, apprivoisés à sauvages mais pas à fabuleux, etc.

(3) Dans une classification hiérarchisée et fondée sur des informations homologues, il existe nécessairement des relations d'exclusion mutuelle: un animal apprivoisé ne peut pas être sauvage, et vice-serva. S'il existe des intermédiaires, des individus non classables ou appartenant à deux catégories opposées, c'est que la classification est fondée sur des critères non pertinents et doit être repensée.

La classification de Kuhn/Borges est caricaturale mais n'est pas si différente de beaucoup de classifications scientifiques défectueuses et inadéquates - mais surtout de la très grande majorité des classifications "populaires", sans parler des catégorisations de la pensée religieuse, affranchie de toute logique dans la mesure où elle accepte les mystères et les contradictions internes.

 

Alain Dubois

18 novembre 2018

 

__________

Mots-clés: Biologie. Classification. Epistémologie. Science. Zoologie.

__________

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thierry 07/11/2018 17:24

J'ai un petit problème pour ranger un cochon de lait apprivoisé embaumé appartenant à l'empereur...

Alain 08/11/2018 10:06

Oui d'accord, mais ce cochon de lait est-il inclus ou non dans la présente classification?