L'Herbu

L'Herbu

Le blog d'Alain Dubois, Saturnin Pojarski et Augustin Lunier

Jair Bolsonaro, 13 mars 2020

Jair Bolsonaro, 13 mars 2020

__________

Au Brésil, beaucoup de gens croient aux deux communiqués de presse successifs de la semaine dernière disant que Bolsonaro, au retour d'une rencontre avec Trump, aurait été testé positif au covid-19, ce que tous les médias officiels internationaux nient. Cela mérite quelques réflexions.

__________

Au Brésil depuis deux semaines, je constate que beaucoup de gens ici croient aux deux communiqués de presse locaux successifs de la semaine dernière disant que Bolsonaro, au retour d'une rencontre avec Trump, aurait été testé positif au covid-19, et que les fake news seraient du côté des médias "officiels" comme le Monde, qui le nient où se gardent bien d'en parler. Ce qui est bien en temps de désinformation massive, c'est qui'on ne sait pas toujours de quel côté se trouve la propagande...

Ce qui est sûr en tout cas, c'est que, comme les marchands de canons lors de chaque guerre, cette "crise mondiale sans précédent" ne fera pas que des victimes. En ce moment, dans le cadre du système capitaliste, il y a beaucoup beaucoup beaucoup de profit à faire... Trump l'a bien compris, qui a tenté d'acheter une entreprise allemande "proche de mettre au point un vaccin"...

Il est de plus en plus temps que, au lieu de leur adresser des suppliques et de geindre, les travailleurs, qui seuls seraient à même de le faire par une grève générale illimitée (et pas par des marches, pétitions et autres déclarations, ou en se prêtant au jeu des institutions réactionnaires inréformables de la cinquième république), débarrassent la société du système capitaliste, et mettent en place un gouvernement révolutionnaire au service du peuple, un gouvernement de salut public, expropriant sans indemnités ni rachats les multinationales, les grandes entreprises et les banques et fermant les bourses. C'est impossible? Cela donnerait naissance à une nouvelle dictature? Ce serait comme en URSS hier et en Chine aujourd'hui? Donc restons tête baissée, avalons notre salive et notre morve... 

 Quoi qu'en disent nos propagandistes anti-chinois, anti-russes, anti-iraniens, anti-cubains, pro-yankees, pro-Europe-à-la-Junker, pro-sionistes, la Chine est aujourd'hui le seul pays au monde à avoir endigué, puis fait reculer, l'épidémie. Cela mériterait non seulement le respect, mais aussi une réflexion sur la capacité de notre "système démocratique" à agir pour l'intérêt de la population et pas de la finance. Nous vivons déjà en dictature: celle du fameux "marché", ce sacro-saint principe qui régit toutes les décisions de ceux qui détiennent le pouvoir dans nos sociétés. Certains font mine de le découvrir et disent, mais un peu tard, que "la santé" ne devrait plus être régie par lui. Mais alors, pourquoi  seule la santé? Pourquoi pas la recherche, l'enseignement, le logement, l'énergie, les transports, la production agricole et industrielle, la culture, etc...

Gouvernement de salut public, voilà qui sonne bien, voilà un objectif utopique qui vaudrait la peine de s'organiser...

 

 Alain Dubois

Fortaleza, 16 mars 2020

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article